Missions de l’ONCA

Créé en 2013, l’Office National du Conseil Agricole est chargé de piloter, coordonner et suivre la mise en oeuvre de la stratégie du conseil agricole à l’échelle nationale ainsi que d’appliquer la politique du gouvernement en matière de conseil agricole à travers notamment:

Le conseil agricole :

  • Assurer un encadrement de qualité aux agriculteurs en matière de conseil et mettre à leur disposition les informations nécessaires en matière de techniques de lutte contre les maladies affectant
  • les plantes et les animaux.
  • Assister et accompagner les agriculteurs dans leurs démarches pour accéder aux encouragements et aides financières prévues par la législation et la réglementation en vigueur.
  • Assurer le développement et la promotion de la coopération internationale;
  • Développer et appliquer des méthodes innovantes de gestion et de diffusion des informations et des connaissances;
  • Assurer un conseil agricole axé sur l’approche genre.
 

L’accompagnement des organisations professionnelles:

  • Assurer l’accompagnement, l’encadrement et le conseil des professionnels des filières de production agricole en matière de techniques de production, de valorisation, de commercialisation et de gestion des exploitations;
  • Accompagner les professionnels dans la conception et la réalisation des projets agricoles d’agrégation tout en misant sur l’aspect “innovation”.

Le soutien des actions entreprises par les autres acteurs de développement agricole:

  • Assurer le suivi des projets relevant de l’agriculture solidaire sur le terrain,
  • Contribuer à la collecte des données statistiques relatives au secteur;
  • Mener des actions en matière de commercialisation d’intrants agricoles;

Assurer le rôle d’interface entre la formation et la recherche

  • Entreprendre des activités de formation continue en matière de conseil agricole;
  • Réaliser des programmes de perfectionnement professionnel sous forme de convention signées (organisations professionnelles, chambres d’agriculture et institutions nationales de formation et de recherche);
  • Mener des actions en matière de commercialisation d’intrants agricoles;
  • Diffuser les résultats de la recherche appliquée, les méthodes modernes de production, de valorisation et de commercialisation des produits agricoles;

Le dispositif du conseil agricole :

 

Elaborée en 2010 pour accompagner la mise en œuvre du Plan Maroc Vert (PMV), la nouvelle stratégie du conseil agricole est venue afin de donner un nouveau souffle au dispositif de conseil ainsi que d’assurer un accompagnement de qualité aux acteurs. Cette stratégie, qui est à sa deuxième phase, consiste à mettre en place un dispositif cible qui soit pluriel et fondé sur l’autonomisation progressive des agriculteurs et la responsabilisation des acteurs. A son tour, l’état régule et stimule le développement du conseil agricole privé tout en restant garant d’un service public de proximité aux agriculteurs. Les acteurs privés sont responsabilisés pour relayer l’action de l’Etat.

La refonte du système national œuvre à :

  • Moderniser et valoriser le système de vulgarisation visant à renforcer les capacités des producteurs et ainsi les habiliter à identifier leurs besoins, fixer leurs objectifs, maîtriser leurs actions et donc mieux gérer leurs unités de production.
  • Accompagner la filière de production dans sa globalité en amont et en aval. En amont, ledit système vise à faciliter l’accès des agriculteurs, professionnels et investisseurs à l’information technique et économique, au savoir et à la connaissance liés aux innovations, aux intrants agricoles ainsi qu’aux sources de financement. En aval, il est question entre autres de favoriser l’accès aux informations sur la valorisation et la commercialisation des produits, sur la certification, sur les marchés, etc…
 

Trois principes directeurs orientent cette stratégie à savoir :

 

1- La pluralité du dispositif du conseil agricole à travers l’implication des acteurs avec des les missions claires et complémentaires et qui œuvrent, d’une part, à assurer une mise en œuvre efficace des actions structurées, et d’autre part, garantir la multiplicité des outils, canaux et actions.
2- L’adoption d’une approche « bottom-up », partant de la base et qui consiste à assurer un service personnalisé et de proximité.
3- L’intégration d’outils innovants au système national du conseil agricole en vue d’obtenir des résultats pérennes et à grande échelle. Dans ce sens, l’ONCA a mis en place des outils de communication assurant un meilleur partage de l’information et transfert de la connaissance à savoir : les réseaux virtuels, les sites Web les émissions radiophoniques (Radio 2M, MFM, Medina Fm) programmes TV, SMS, centre d’information, bornes interactives…)

 

La nouvelle stratégie de « Conseil agricole » s'articule autour de 3 axes :

  • La création de l’ONCA (loi-12)
  • Le renforcement du partenariat public-privé
  • L’organisation du métier de conseiller agricole privé et son déploiement au niveau national dans le cadre de la contractualisation (loi 62-12)

L'ONCA en action

Ecole aux champs (FFS)

L’école au champ ou « Farmers Field Schols » FFS est une méthode de conseil agricole

Caravane conseil

Le "village itinérant de conseil agricole" de l’ONCA est un événement...

Voyage d'étude

Au cours de chaque campagne agricole, plusieurs manifestations...

Formation

Réseau virtuel de communication et d'appui conseil qui oeuvre à diffuser les...

Digiconseil

En harmonie avec les nouvelles orientations du plan stratégique “ Génération Green”

Centre d'information

Le centre d’information et de conseil agricoles de l’ONCA est un canal